CONSENSUS D’ACTION

La semaine du 11 au 15 juillet, nous nous retrouverons dans les rues de Bruxelles pour une semaine de mobilisation et d’actions non-violentes !

Pourquoi ?

Étant données toutes les actions de la société civile déjà entreprises afin de stopper l’avancement des négociations sur le TTIP, nous estimons qu’il est à la fois nécessaire et adéquat d’aller plus loin et de passer de la simple manifestation à la désobéissance civile. Au moment-même où les négociateurs.trices européen.ne.s et américain.e.s discutent à nouveau en secret le TTIP en faisant fi de la société civile, il est important de montrer que nous sommes déterminé.e.s à poursuivre nos mobilisations, nos résistances et nos engagements jusqu’à l’arrêt complet des négociations. Pour construire un futur juste et durable, notre mouvement contre les traités de libre échange doit s’amplifier, se renforcer et se multiplier.

Nous sommes là pour stopper les négociations sur le TTIP et les accords de libre-échange: nous agirons avec calme et détermination, dans un esprit de construction et de résistance. Nous appartenons à des organisations et des collectifs extrêmement variés. Toutes les personnes intéressées pourront y participer, même si elles n’ont encore jamais pris part à ce genre d’actions. Notre action renverra une image de diversité, de créativité et d’ouverture d’esprit. Nous tenons à cette diversité, qui est notre richesse et notre force. Nous nous engageons tou.te.s à respecter ce consensus d’action, qui est la garantie que nous prendrons soin de notre diversité, dans le but de renforcer notre mouvement.

Nous sommes là pour durer, nous sommes la solution: nous nous mobilisons pour construire un futur vivable, durable et juste. Nous ferons uniquement usage de méthodes et techniques non-violentes pour montrer notre détermination, et nous ne participerons pas à la surenchère. Nous nous comporterons de manière calme et réfléchie. Nous sommes attaché.e.s à garantir la sécurité de tous les individus présents sur les lieux de nos actions et nous ne mettrons personne en danger.

Nous voulons construire un futur juste et durable: nous nous opposons à toute tentative de récupération de notre mobilisation à des fins nationalistes, réactionnaires ou violentes. Nous nous appuyons sur des décennies de luttes et de mobilisations pour la justice sociale et climatique et sommes solidaires de la société civile qui partout s’organise pour contrer les effets dévastateurs du capitalisme néolibéral, comme nous sommes solidaires des luttes contre toute forme de domination et d’injustice.

Nous combattons les rapports de dominations sociaux, genrés et raciste. Nous sommes conscient.e.s que nous n’en sommes pas épargné.e.s. Nous mettrons tout en place pour ne pas reproduire lors de nos actions et de notre organisation les schémas contre lesquels nous luttons.